Episode 15: être polyglotte, c’est douloureux ?

Est-il douloureux d’être polyglotte ?

Mots clé:

– douloureux – painful

– la douleur: the pain

– la cave de Platon: Plato’s cave

 

 

Inspiration du podcast: la vidéo de Phoenix Hou

 

 

La transcritpion:

Phoenix Hou a publié l’année dernière une vidéo intitulée “Learning Languages Ruined my Life” (Apprendre des langues a ruiné ma vie).

Phoenix explique que c’est le titre d’un livre de Lionel Trilling qui l’a fait réfléchir à l’impact de l’apprentissage et de la pratique de plusieurs langues sur un individu. Le titre est The Moral Obligation to be Intelligent (L’obligation morale d’être intelligent).

Phoenix ne parle pas du contenu du livre, mais se concentre sur le titre : The Moral Obligation to be Intelligent. Mais au lieu de réfléchir à la notion d’intelligence, il se penche sur la notion de polyglottisme.

Il explique qu’être polyglotte, c’est-à-dire parler plusieurs langues, est douloureux. Pourquoi est-ce que c’est douloureux ?

Il ne s’agit pas du temps passé à étudier, bien que l’on connaisse les obstacles et le temps qu’il faut investir pour pouvoir parler une langue étrangère, mais il s’agit du sentiment que l’on peut ressentir lorsque le monde, ou plutôt votre monde, s’élargit. En d’autres termes, plus on apprend, plus on se rend compte de la quantité infinie de connaissances qui existent et qui restent à connaître.

D’une certaine manière, cette idée me fait penser au conte de la caverne de Platon, dont la morale est qu’il faut explorer le monde sous différentes perspectives pour parvenir à la vraie vérité. Platon se demande comment on sait que ce que nous connaissons et savons est réel et vrai. Les êtres humains ont le choix entre se contenter d’une vérité, qui est plus confortable et évite les conflits. Ou bien il peut rechercher la vérité en analysant différentes perspectives. Mais, comme l’homme de la caverne, cette voie peut vous faire perdre des amis qui ne sont pas ouverts à d’autres opinions. On peut donc se sentir seul.

 

Aujourd’hui, quand j’entends parler d’événements qui ont lieu dans un pays qui m’est totalement étranger, je me rends compte que c’est encore plus dur de connaître la vérité parce que l’accès aux sources d’information est limité aux langues que je connais. Plus on parle de langues différentes, plus la quantité de sources d’informations s’élargit.

 

Par exemple, quand la guerre en Ukraine a commencé, j’ai décidé de lire des informations provenant de différents pays, de différents partis politiques, de grandes chaînes d’information ainsi que d’individus sur les réseaux sociaux. Mais le fait que je ne connaisse ni l’ukrainien ni le russe me frustrait beaucoup. Il me semble que si je pouvais comprendre ces langues, j’aurais plus de chances de comprendre ce qui se passe. Non seulement parce que je pourrais lire les infos et écouter les interviews sans traduction, mais aussi parce que la langue est une porte d’entrée vers la compréhension d’une culture, d’une façon de penser, vous pouvez mieux comprendre l’histoire parce qu’elle vous donne plus de perspectives.

 

Revenons à la question : pourquoi Phoenix affirme-t-il qu’il est pénible d’être polyglotte ? Outre les défis que l’on peut rencontrer, comme ceux de l’homme dans la caverne de Platon, c’est que plus on a de perspectives, et ici Phoenix fait référence aux langues, moins l’identité est claire.

Et c’est précisément cette idée qui est au cœur de mon projet.

 

 

C’est précisément cette idée qui est au cœur de ma philosophie de l’enseignement des langues. C’est ce qui m’a motivée à créer ce podcast. En fait, mon slogan est : apprendre une langue, ce n’est pas seulement maîtriser la linguistique, c’est aussi accepter de changer d’identité.

Pourquoi est-ce si douloureux d’accepter de changer d’identité ? Parce que lorsque vous apprenez une langue et que vous l’acceptez comme faisant partie de vous, alors une partie de vous appartient en quelque sorte à la culture de la langue, en tout cas, s’identifie comme partie intégrante de cette culture. Ça veut dire qu’on peut appartenir à différentes communautés. Pour moi, ça signifie que j’ai souvent été frustrée parce qu’une partie de moi n’est pas satisfaite, je suis rarement dans un environnement, non pardon, je reprends, je ne suis jamais dans un environnement qui contient toutes les cultures que je considérerais comme m’étant familières. Pire encore, j’avais peur de perdre des aspects de moi, des parties de moi. J’utilise le passé. J’ai moins peur maintenant parce que j’ai perdu des parties de moi qui faisaient partie de mon quotidien. Honnêtement, des fois j’ai du mal à croire que j’ai vécu 6 ans en Argentine, que je parlais espagnol tous les jours, alors que maintenant je le parle presque jamais. J’ai perdu énormément en niveau.

 

J’ai fait la paix avec ça. C’est la vie, c’est pas grave parce que je même si la culture argentine n’est pas présente de manière constante dans ma vie, elle m’a changée. Elle m’a permis de devenir qui je suis. J’ai tellement appris de ce pays et de mes expériences en Amérique du Sud en général, ça fera toujours partie de moi.

 

Par contre, l’anglais, je ne pouvais le laisser s’échapper. Oui, j’étais extrêmement frustrée de ne pas vivre en anglais quand je vivais en France. Maintenant que je suis de retour en Irlande, dans un pays anglophone, je revis.

 

Les mots de la fin : Pour moi, être polyglotte est douloureux, mais cela en vaut la peine car cela vous rapproche de la vérité et vous permet de grandir. Évidemment, ce n’est pas la seule façon de s’approcher de la vérité. Je ne dis pas que seuls les polyglottes peuvent sortir de la grotte. Mais c’est certainement l’une des stratégies.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur le coût d’être un étranger, j’ai développé le sujet dans l’épisode 6, qui reste l’un des plus populaires dans mes podcasts.

 

 

Learn French with Nolwenn – French podcast and French course ;

Nolwenn Gautier

Prof de français depuis 2010

Ici, je vous propose de réfléchir à  comment développer une relation positive avec le français et les langues en général.

Je vous propose aussi tout un tas de ressources pour apprendre le français.

Si vous appréciez le contenu que je propose, vous pouvez me soutenir en m’offrant un café.
Merci pour votre soutien !

MES FAVORIS
LES CATEGORIES
TRANSCRIPTION

Reçois les transcriptions des épisodes directement dans ta boîte mail.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x