Episode 17: La vie en van aménagé: 10 aspects positifs (partie1)

Série d’épisodes sur la vanlife en Irlande


La vie en van aménagé: 10 aspects positifs (partie1)

10 choses remarquables et positives qui contribuent à mon bonheur

Depuis que je vis dans un van aménagé, je suis plus heureuse, pourquoi ?

J’y ai réfléchi.


Partie 1: La vie quotidienne

1)      Le temps passe plus lentement

 

          La vie en van aménagé teste votre patience, croyez-moi. Tout prend du temps comme se laver, s’habiller, faire à manger, faire le ménage 4 ou 5 fois par jour, même si c’est un petit espace, le maintenir propre prend du temps. Avant de prendre la route, il faut tout ranger soigneusement, sinon quand on roule, c’est le chaos derrière. Au début, c’était difficile de se faire à ce rythme, mais petit à petit j’ai réalisé que le fait de faire les choses consciemment, le fait de devoir porter son attention sur des tâches simples, ça aide à vivre dans le moment présent.

Comme on vit dans le moment présent, le temps passe lentement.

*** point vocab : faire le ménage : ranger, nettoyer sa maison.
Je fais le ménage : I clean the house

 

Pour mieux expliquer la situation, mon van est petit donc chaque chose a une place bien déterminée. C’est important de tout remettre à sa place. J’ai jamais été très ordonnée, donc cette expérience m’a aidée à m’améliorer à ce niveau-là. Avec le temps, j’optimise et j’organise l’espace pour que ce soit de plus en plus facile d’accéder à mes affaires. Les affaires que j’utilise tous les jours sont faciles d’accès, mais si c’est quelque chose que j’utilise peu, alors il faut avoir la patience de sortir des choses du placard pour y accéder et ensuite tout ranger. Parfois ça m’énerve ou j’ai la flemme, mais la plupart du temps, je le fais avec calme. Il faut pas être pressé, c’est sûr !

 

*** point vocab : avoir la flemme de faire quelque chose – la flemme – quand on a pas envie de faire quelque chose, on est trop paresseux, on est flemmard.

La flemme : laziness (un peu familier)

Je suis flemmard ou flemmarde, mais on dit plutôt j’ai la flemme.

 

Le temps passe lentement aussi parce que …

          Il n’y a pas de routine, les jours ne se ressemblent pas, notamment parce que l’environnement change souvent et aussi la météo nous affecte beaucoup plus dans un van que dans une maison.

Par exemple, un jour au mois de mars, il a fait super beau après avoir eu 10 jours de mauvais temps, je me suis dit que c’était le moment de nettoyer le van à fond. C’est-à-dire tout sortir, tout nettoyer, laisser les matelas respirer au soleil. Ça m’a pris deux heures. Ce jour-là, j’ai pas commencé à travailler à 10h, mais à midi. Je suis flexible parce que la plupart de mon travail n’est pas en direct. A part mes cours en ligne qui sont à des horaires fixes, je gère mon planning comme je veux.

 

 

2)      J’apprécie plus les petites choses, les petits plaisirs et surtout la nature

De part l’environnement, je trouve qu’on est spectateur des paysages. Alors, oui, on est pas toujours dans des endroits idyliques, surtout la journée quand j’ai besoin d’une bonne connexion à internet, mais la nuit en général, je vais dans des spots sympas.

Les petits plaisirs que j’apprécie sont :

          Faire du café et boire mon café en observant le paysage. Avant, quand je vivais en appartement, je buvais mon café rapidement en me préparant pour aller au travail, ou quand je bossais à la maison, je buvais mon café devant mon écran d’ordinateur en travaillant.

          Un autre petit plaisir auquel je fais plus attention : écouter les oiseaux le matin.

          Et puis : sortir et se balader au lever du soleil, être seule sur la plage, c’est magique. Mon chien apprécie vraiment ce côté-là

          Regarder les étoiles le soir, et c’est encore mieux si j’entends le bruit des vagues quand je suis sur la côte.

          Ecouter le son de la pluie et prendre le temps de regarder la pluie tomber.

 

3)      Je suis moins stressée

C’est vrai que je travaille en solo, alors je gère moi-même mes horaires. Mais une des raisons pour lesquelles je suis moins stressée, c’est que j’ai appris à prendre du recul face aux problèmes et à être plus flexible et plus patiente.

On peut pas tout contrôler, mais on peut contrôler ses réactions et ne pas se laisser emporter par ses émotions. S’il y a un problème, et j’en ai eu plein au début à cause du système électrique qui avait été mal installé, il a fallu tout refaire et je n’y connais rien. Au début, le système d’eau a lâché, puis c’était tout le système qui était en panne. Quand je l’ai fait réparé, ça a été mal fait et les prises ne fonctionnaient pas. Ce qui a abîmé mon ordinateur et je pouvais plus travailler. Quand j’ai tout fait réparer, ce sont mes phares qui ont lâché. Bref, que des galères, et au début je me sentais vraiment desespérée, dès que quelques choses allait mieux, autre chose n’allait pas.

J’ai appris à m’éloigner des problèmes, il faut se concentrer sur la solution. Au lieu de se positionner en tant que victime, on peut analyser le problème et ne pas se laisser affecter. Il y a toujours un moyen.

Un jour où vraiment tout allait mal au niveau du van, je me suis dit : de toute façon, ça ne peut que s’améliorer. En effet, tout a commencé à aller mieux et j’ai pu profiter de ce nouveau style de vie.

Quand on est face à une situation compliquée, on panique pas, il faut trouver une solution et patienter.

Voilà 3 aspects du van qui ont amélioré ma vie quotidienne.

Mais bien sûr, tout n’est pas rose.


Alors voici 3 inconvenients liés aux aspects mentionnés aujourd’hui :

          On ne peut pas se préparer en 15 minutes comme j’aurais pu le faire dans une maison. De ce fait, respecter des horaires strictes est plus difficile.

          Je parlais de la météo qui nous affecte plus. Malgré une bonne isolation, quand il fait froid, il fait très froid dans le van, et quand il fait chaud, il fait très chaud. C’est un gros inconvénient, surtout quand on a un animal de compagnie.

          Sécher les vêtements mouillés peut être un problème. Mon van a un bon système d’aération et je peux pendre des choses facilement, alors ça n’est pas trop un problème pour moi, mais je sais que pour certains, ça peut l’être.

 

Voilà, c’est la fin de cet épisode, on se retrouve dans le prochain épisode pour parler du sentiment de liberté quand on vit dans un van aménagé.

 

Learn French with Nolwenn – French podcast and French course 

#vanlife

#frenchteacher

#frenchpodcast

#irlande


Nolwenn Gautier

Prof de français depuis 2010

Ici, je vous propose de réfléchir à  comment développer une relation positive avec le français et les langues en général.

Je vous propose aussi tout un tas de ressources pour apprendre le français.

Si vous appréciez le contenu que je propose, vous pouvez me soutenir en m’offrant un café.
Merci pour votre soutien !

MES FAVORIS
LES CATEGORIES
TRANSCRIPTION

Reçois les transcriptions des épisodes directement dans ta boîte mail.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x