Episode 21: Bon appétit ! 5 chocs culturels et la cuisine française

Join my Free vocabulary session on Nov 22nd

Ep 21 Bon appétit ! Les chocs culturels et la cuisine française

Merci au groupe Facebook Living in France pour leur aide à la préparation de cet épisode

 

Aujourd’hui, on va parler de ce qui surprend les étrangers lorsqu’ils mangent en France ; il s’agit des chocs culturels liés aux rituels et aux habitudes alimentaires.

Et bien sûr on va aussi parler de certains types d’aliments qui peuvent aussi être source de choc culturel.

 

Alors, je suis française. J’ai grandi en France, principalement près de Paris , mais je suis originaire de la Bretagne, d’où mon prénom breton: Nolwenn.

 

J’ai aussi vécu dans différents pays : en Guinée dans l’Afrique de l’ouest, en Europe, j’ai vécu en plus de la France en Irlande, en Angleterre, et j’ai aussi vécu en Argentine en Amérique du Sud, et puis ma soeur habite en Italie  depuis maintenant des années, donc c’est un pays où je vais souvent également. Alors, aujourd’hui, j’enregistre ce podcast depuis l’Irlande.

 

Aujourd’hui je vis en Irlande ; j’avais déjà vécu ici en 2006 pendant 1 an et maintenant ça fait presqu’un an que je suis de retour dans ce pays qui me correspond tout à fait.  

 

 

Alors, pourquoi je parle de ça ? Parce que je trouve intéressant de découvrir les rituels et les habitudes autour de l’alimentation, autour de la façon dont les repas sont structurés, et de la façon dont les gens reçoivent lorsqu’ils invitent quelqu’un à dîner, mais aussi tout ce qui concerne les sorties au restaurant.

« Je trouve intéressant de découvrir les rituels et les habitudes autour de l’alimentation et la façon dont les gens reçoivent lorsqu’ils invitent quelqu’un à dîner. »

Comme moi-même j’ai été étrangère dans d’autres pays, je suis très consciente des chocs culturels liés aux habitudes alimentaires.

 

Beaucoup de choses m’ont surprise à l’étranger, et de la même façon, les étrangers sont sûrement surpris de découvrir les rituels français. Je me suis demandé quels aspects de la culture gastronomique française surprenaient les étrangers ? Qu’est-ce que les étrangers trouvent surprenant ici en France lorsqu’ils mangent au restaurant ou lorsqu’ils mangent avec des Français ?

 

Quand on dit manger, ça peut être le petit-déjeuner, le déjeuner, ça peut même être le goûter, l’apéritif ou le dîner.

 

 

J’ai donc fait quelques recherches et j’ai demandé à des étrangers ce qu’ils trouvaient surprenant. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidée et en particulier le groupe Facebook : Living in France parce que j’ai eu plus de 100 personnes qui ont partagé des idées avec moi et m’ont dit ce qui les avait surpris

Pour l’épisode d’aujourd’hui, je vais me concentrer sur le point de vue des Américains, des Britanniques et des Irlandais qui vivent en France. Tout simplement parce que j’ai posé la question dans un groupe Facebook où il y a principalement des gens qui viennent de ces pays anglophones. Je vais donner un aperçu des idées principales.

 

L’une des réponses était très bien rédigée, détaillée et reprenait la plupart des points principaux que je souhaite aborder avec vous aujourd’hui. Je vais vous la lire, puis je vous expliquerai en quoi cette citation est tout à fait représentative de la culture française en matière de restauration.

 

 

VOCAB : une citation : a quote, a quotation

« Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidée et en particulier le groupe Facebook : Living in France parce que j’ai eu plus de 100 personnes qui ont partagé des idées avec moi et m’ont dit ce qui les avait surpris. »

Ce qui est amusant dans ce commentaire, c’est qu’il a été fait par quelqu’un qui n’est jamais allé en France, en tous cas pas encore, mais cette dame a été invitée plusieurs fois à dîner chez un couple de Français vivant aux États-Unis.

 

Merci à Jean Knutson Stewart d’avoir pris le temps de partager ces souvenirs avec nous :

Le commentaire original était en anglais, je l’ai traduit pour l’épisode de ce podcast, mais vous trouverez l’original sur mon site internet, ainsi que la transcription complète.

 

“Mon mari et moi vivons dans l’État de Washington et sommes amis avec un couple qui a quitté la France pour s’installer ici il y a plusieurs années. Nous avons été invités chez eux à plusieurs reprises pour un dîner assis de dix à quinze personnes (jamais treize).

La soirée commence par un verre et des conversations. Nous sommes ensuite assis à table et le festin commence. Les amuse-bouches commencent, suivis d’un plat de fruits de mer, de baguettes, de légumes, d’un plat principal – du bœuf ou du porc, avec d’autres légumes, puis d’une salade (de la laitue, un peu d’oignon et une vinaigrette simple) et enfin le fromage.

Les verres de vin sont remplis tout au long du repas et il y a toujours un pichet d’eau fraîche sur la table. Au moment où nous pensons ne plus pouvoir manger une bouchée de plus, le dessert est servi accompagné de champagne ! Le dîner dure littéralement de cinq à six heures. C’est tellement agréable d’être avec de bons amis, de manger de la bonne nourriture, d’avoir de merveilleuses conversations et de rire aux éclats !

Nous ne pourrons peut-être jamais nous rendre en France, mais nous avons de très bons souvenirs !”

 

Original: “My husband and I live in Washington state and are friends with a couple who moved here from France several years ago. We’ve been invited to their home many times for a sit-down dinner for ten to fifteen people (never thirteen). The evening begins with a drink and conversation. We then are seated at the table and the feast begins. Appetizers to start followed by a seafood dish, baguette, vegetables, main course – beef or ham, with more vegetables, then the salad (lettuce and a bit of onion and a simple dressing) and finishing with cheese. Wine glasses were filled throughout the meal and there was always a pitcher of cold water on the table. Just when we thought we couldn’t eat another bite; dessert was served and champagne!! The dinner literally lasted five to six hours and it was so much fun being with good friends, eating good food, and having wonderful conversations and so many laughs!! We may never actually make it to France but we do have these great memories!”

 

 

Je pense vraiment que c’est un hommage à ma culture. Mais maintenant, parlons de ce qui peut surprendre en venant en France, ou en allant chez des Français à l’étranger. J’ai identifié 5 aspects principaux de la culture gastronomique française qui vous surprennent.

1) Manger est un événement social en France

C’est ce qu’on a vu dans la citation, comme je vous ai dit, la citation représente tous les éléments.

La première remarque des participants est que les repas en France sont une occasion pour socialiser, pour bavarder et que cela dure longtemps, voire des heures.

VOCAB : un repas: a meal

VOCAB : bavarder: to chat

Les pauses-déjeuner au travail durent au moins une heure en France et parfois jusqu’à deux heures. N’allez pas au restaurant si vous êtes pressé. Manger au restaurant prend beaucoup de temps. De plus, apparemment, nous, les Français, mangeons lentement. Je peux vous dire que c’est mon cas.

« N’allez pas au restaurant si vous êtes pressé.»

Un Anglais qui vit en France et dont la femme est française m’a expliqué que ce qui avait le plus choqué sa femme, c’était qu’il ne communiquait pas en mangeant, il se contentait de manger. Parce que sa mère lui avait appris à manger avant que son dîner ne refroidisse. Après 6 ans en France, cet homme britannique a réussi à s’adapter.

Personnellement, j’ai eu des expériences similaires en effet où j’étais choquée à l’étranger de voir que pour certaines cultures, quand on mange, on mange. On discute avant ou après, mais pas pendant le repas.

Manger est un événement social. Les familles vont au restaurant ou font des pique-niques ou des apéritifs. Inviter des gens à dîner chez soi est très important ici. En fait, c’est un bon moyen de savoir si vous êtes proche de quelqu’un, je pense qu’aller dîner chez quelqu’un est un pas de plus dans une amitié. On invite pas n’importe qui à dîner ; ça veut dire quelque chose, c’est important.

 

J’ai mentionné le fait d’aller au restaurant, attention parce qu’ en France, quand on propose à quelqu’un d’aller dîner au restau, ça ne veut pas dire qu’on va payer pour cette personne. Souvent, chacun paye sa part, ou on divise l’addition.

« Au restaurant, souvent, chacun paye sa part, ou on divise l’addition.”

 

Je dis ça parce que beaucoup de mes étudiants originaires d’Amérique latine ou d’Afrique sont parfois surpris quand ils se rendent compte qu’ils doivent payer.  Si quelqu’un dit: “je vous invite au restaurant” alors oui, ça veut dire qu’ils vont payer. Mais s’ils disent: “ça vous dit d’aller au restau?”, « Tu veux aller au restaurant ? » attention ce n’est pas une invitation où ils vont payer. C’est juste une propostition d’aller au restaurant avec vous. Vous allez devoir payer votre part. Souvent, soit chacun paye sa part, soit on divise l’addition en deux ou en trois selon le nombre de personnes.

2) Il y a plusieurs plats

VOCAB : un plat: a dish

L’une des raisons pour lesquelles le repas prend autant de temps est qu’il y a beaucoup de plats. Ce sont les étapes que nous avons normalement lors d’un dîner, non pas que nous fassions cela tous les jours, on ne fait pas ça tout le temps, mais c’est ce que vous trouverez lorsque vous serez invité à dîner chez des Français.

Voici les différentes étapes :

·       Tout d’abord, l’apéritif.

Je rigole parce que, quand je vais manger parfois chez quelqu’un et qu’il n’y a pas d’apéritif, ça me surprend, moi, en tant que Française. J’arrive chez quelqu’un, ils m’ont invité et tout de suite on mange. Ça me surprend énormément, donc en France, non, d’abord il y a l’apéritif.

 Nous avons des boissons et des choses à grignoter comme des biscuits salés, des olives, du fromage, de la charcuterie, des crudités, des chips, etc. Tout ce qu’on veut mais on va manger quelque chose de petit avec les mains et on va boire quelque chose, ça peut être une boisson alcoolisée, ça peut être un jus de fruits. Mais en général, on ne va pas s’asseoir à table tout de suite.

L’une des choses que j’aime le plus, moi personnellement, est d’inviter mes amis pour un apéritif dînatoire. Au lieu de s’asseoir à table pour un dîner formel, on se contente de grignoter des choses qu’on mange avec les mains tout en buvant un verre, vraiment c’est un apéritif. Mais ça va être plus consistant, il va y avoir plus de choses. On commence par des choses salées, puis on passe au sucré.C’est plus facile à préparer qu’un dîner traditionnel et c’est plus pratique quand on n’a pas de grande table. Les étudiants, les jeunes choisissent cette option-là souvent, c’est plus facile.

·       Pour un repas traditionnel, après l’apéritif, on s’assoit et on commence avec l’entrée. Dans ma famille, nous avons tendance à manger des fruits de mer ou une salade.

·       Ensuite, nous avons le plat principal qui peut être composé d’une source de protéines avec des légumes ou des féculents comme du riz ou des pâtes.

·       Après le plat principal, il y a la salade verte avec une vinaigrette. Dans ma famille, nous mangeons de la salade à presque tous les repas, ce qui, apparemment, a surpris beaucoup d’étrangers. On mange beaucoup de salade verte.

·       Ensuite, il y a le fromage. Parfois, il est servi en même temps que la salade. Cela dépend de la famille, moi j’aime bien la salade avec le fromage, mais ça dépend des goûts. En tous cas, il y a du fromage ! Beaucoup de fromages différents. Les enfants prennent souvent un yaourt à la place du fromage. Notez que nous mangeons du fromage avec du pain, n’est-ce pas ? et non pas avec des biscuits salés, pas avec des  crackers.

·       Enfin, il y a les desserts. Ils sont parfois accompagnés d’un café ou de ce que nous appelons un digestif, c’est-à-dire un alcool comme le whisky, du calvados ou toute autre liqueur. Ça dépend des goûts et des traditions dans la famille. Ma grand-mère en proposait.

Bref, en résumé, nous avons l’apéritif, l’entrée, le plat principal, la salade, le fromage et le dessert suivi d’une boisson chaude ou d’un alcool.

Donc c’est normal que ça prenne des heures.

 

Voici quelques commentaires que j’ai reçus pour la préparation de cet épisode, je cite :

“La culture en France est de manger pour l’amour de la nourriture.”

“Ils privilégient la qualité à la quantité.

 

“Les portions sont plus petites qu’aux États-Unis ou au Royaume-Uni et c’est aussi plus sain.”

 

VOCAB : sain, bon pour la santé – healthy, good for you

« En résumé, nous avons l’apéritif, l’entrée, le plat principal, la salade, le fromage et le dessert suivi d’une boisson chaude ou d’un alcool.»

 

3) Le pain – et surtout la baguette

Oui, le pain, le pain, le pain et surtout la baguette.

Moi, personnellement, je ne suis pas un bon exemple d’une bonne française parce que j’ai tellement vécu à l’étranger que je mange très peu de pain. Parce que pour moi le pain qui n’est pas de France ce n’est pas du pain, je suis désolée de dire ça. Je préfère le pain en France, il est meilleur.

c’est un stéréotype, mais c’est vrai : nous mangeons beaucoup de pain. Vous trouverez toujours du pain sur la table dans les restaurants et à la maison.

Ce qui surprend les gens, surtout les Américains, c’est ce que j’ai découvert dans les commentaires, c’est qu’il n’y a pas d’assiettes pour le pain, on le met sur la table même si ça fait des miettes. De plus, en termes de savoir-vivre, le pain doit être coupé avant d’être servi. Normalement si vous invitez des gens à dîner, il faut le couper avant de le servir. On le coupe au couteau et pas à la main.

Bien entendu, ce n’est pas pareil dans toutes les familles, c’est juste que pour certaines personnes, ce serait choquant si vous coupiez le pain à la main. Ce qui est assez drôle en fait parce que ce qui choque certains d’entre vous et moi inclue, c’est que le boulanger ou la boulangère touche le pain avec la main souvent dans les boulangeries.

 

Ils font plus attention maintenant après le covid, mais quand même, c’est vrai je suis d’accord avec vos commentaires, ça n’a pas beaucoup de sens.

4) Le vin

Oui, le vin, le vin et encore du vin. Nous avons tendance à prendre un type de vin différent pour chaque plat, en fonction de ce que nous mangeons. Et l’autre chose que nous faisons avec tous les types de boissons alcoolisées, c’est que nous trinquons avant de commencer à boire. Qu’est-ce que ça veut dire trinquer : c’est quand on tape nos verres l’un contre l’autre et qu’on dit : Santé !

 

Certaines personnes insistent pour que vous les regardiez dans les yeux lorsque vous trinquez. Et aussi, c’est mal poli de commencer à boire avant d’avoir trinqué. C’est-à-dire que si vous êtes invité chez des Français et qu’ils vous servent à boire, ils vous tendent le verre, vous avez le verre dans la main, il faut pas commencer à boire, ce serait mal poli. Il faut attendre que tout le monde ait son verre. Une fois que tout le monde a un verre, on trinque.

 

 

Je dois admettre que je ne suis pas une bonne Française, je crois que j’ai passé trop de temps à l’étranger alors j’oublie parfois de trinquer. Ça a choqué certains Français parfois, j’en suis désolée. C’est pas exprès, j’ai perdu l’habitude.

« C’est mal poli de commencer à boire avant d’avoir trinqué. »

 

5) Les bonnes manières à table :

En parlant de règles d’étiquette française liées à l’art de la table, certaines ont été mentionnées dans les commentaires. Je vais pas toutes les citer. La plus fréquente est la façon dont nous dressons la table : le couteau est à droite et la fourchette à gauche, la fourchette est face vers le bas et non vers le haut comme au Royaume-Uni.

Ma grand-mère m’a reproché un jour d’avoir placé la fourchette vers le haut, ça veut dire que les dents de la fourchette sont vers le haut, elle m’a dit : “Nous ne sommes pas en Angleterre!”

C’est parce qu’en France, les armoiries des familles étaient gravées au dos de la fourchette, alors qu’au Royaume-Uni, elles étaient gravées sur le devant. En France, les dents de la fourchette sont sur la table.

Bien sûr, on n’a pas les armoiries sur tous les couverts, donc en soi ça n’a pas vraiment d’importance, mais on n’a gardé cette tradition-là même s’il n’y a pas d’armoiries…

Les armoiries c’est l’emblème ou les couleurs qui représentent le blason de la famille. Historiquement parlant, c’était important, aujourd’hui de manière générale, c’est rare. La plupart des couverts qu’on utilise, à moins que ce ne soit de l’argenterie, des couverts si sont dans la famille, la plupart des couverts n’ont pas d’armoiries. On a gardé cette tradition-là, elle a été citée.

 

Voilà pour les 5 aspects qui ont été le plus mentionnés, mais avant de terminer je voudrais juste mentionner d’autres petites choses qui ont surpris les gens et que je trouve amusantes :

 

(1)- “Les gens disent “bon appétit” avant de commencer un repas, même vos voisins de table au restaurant peuvent vous le dire.”

 

(2)- Le pain et l’ail sont deux piliers de notre gastronomie, et pourtant on ne sait pas ce qu’est le pain à l’ail.

VOCAB : l’ail, le pain à l’ail: garlic, garlic bread

 

(3)- “Ici, les œufs ne sont pas seulement pour le petit-déjeuner.”

 

(4)- La prochaine citation est l’une de mes préférées : “Si ça bouge, les Français le mangeront”, si vous pensez aux huîtres, c’est vrai. Personnellement, je ne mange pas d’huîtres, ce qui fait de moi l’intrus dans ma famille. On est bretons, alors imaginez-vous, une bretonne qui ne mange pas d’huître.

Désolée pour les Français… mais je ne peux pas manger quelque chose de vivant.

VOCAB : une huître- an oyster

 

(5)- J’aime aussi cette citation : “Il est tout à fait acceptable de servir un dessert déjà préparé, à condition qu’il provienne d’une bonne pâtisserie.”

C’est qu’en France, quand on est invité à dîner on apporte quelque chose. On demande : qu’est-ce que je peux apporter ? une boisson ? un dessert ?  On peut aller à la boulangerie, acheter un dessert et l’apporter.

 

(6) – Au restaurant, nous mangeons les pizzas avec un couteau et une fourchette.

 

(7)- De nombreux restaurants acceptent les chiens.

 

(8)- Enfin, mon dernier point, et terminons par cette citation : “Les Français mangent toujours tout ce qu’il y a dans leur assiette”. C’est certainement vrai dans ma famille. Nous finissons notre assiette.

 

C’est tout pour aujourd’hui. J’ai vraiment aimé faire cet épisode. Qu’en est-il de votre culture ? Qu’est-ce que les étrangers trouvent bizarre dans votre culture alimentaire ? Si vous avez des amis étrangers, demandez-leur et dites-moi tout dans la section des commentaires de cet épisode.

 

I’m Nolwenn. I’ve been a French teacher since 2010.

I help you connect better with French 😉
Check out my website to find out about the French courses I offer.

 

#frenchteacherinireland #frenchpodcast #apprendrelefrançais #Learnfrenchwithnolwenn #connect2french #theheartofenglish #languagewriting #journalling #learnenglish #gratitude #ecriture

Nolwenn Gautier

Prof de français depuis 2010

Ici, je vous propose de réfléchir à  comment développer une relation positive avec le français et les langues en général.

Je vous propose aussi tout un tas de ressources pour apprendre le français.

Si vous appréciez le contenu que je propose, vous pouvez me soutenir en m’offrant un café.
Merci pour votre soutien !

MES FAVORIS
LES CATEGORIES
TRANSCRIPTION

Reçois les transcriptions des épisodes directement dans ta boîte mail.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x