Episode 25 J’ai testé pour vous : le journal de gratitude

Join my Free vocabulary session on January 15th

Episode 25 : J’ai testé pour vous – The gratitude journaling experience

Avec Michelle de Heart of English

 

(1) Avant tout, nous allons définir ce qu’est la gratitude.

 

(2) Ensuite, je vais vous parler du programme auquel j’ai participé : 

The Gartitude Journaling Experience. 

C’est un programme créé par Michelle de Heart of English.
Michelle était l’invitée de mon podcast pour l’épisode 20.

Elle est coach d’anglais et propose un programme pour améliorer en anglais grâce à la tenue d’un journal de gratitiude.


Avant de commencer : sachez qu’elle proposera ce dimanche une introduction à la tenue d’un journal de gratitude ce dimanche. Le 21 janvier à 11h à Montréal, et 17 h à Paris.

A 1hour online workshop this Sunday, January 21

The next Gratitude Journaling Experience will be held from February 12 to 25.

 

 

(3) Et puis, je vous expliquerai pourquoi je pense qu’éprouver de la gratitude et tenir un journal peut vous aider à apprendre une langue.

Site internet de Michelle :

 

https://theheartofenglish.ca/

Découvrez le compte Instagram de Michelle

 

1. La gratitude, qu’est-ce que c’est ?

C’est une émotion. C’est une émotion qu’on peut qualifier de positive, n’est-ce pas ?

La gratitude, c’est un sentiment de reconnaissance. On veut remercier un bienfaiteur. Dire merci à une personne ou à quelque chose qui nous a aidé d’une manière ou d’une autre.

Quand on ressent de la gratitude, on se sent bien. On se sent serein. On ressent de la sérénité. Je ne veux pas forcément dire « heureux » parce que pour moi c’est plutôt proche de la sensation d’être ému.

Emu, c’est pas un mot facile pour mes étudiants. Quand on dit « I’m moved » en anglais, en français c’est « Je suis ému. » Par contre, le mot « it’s moving », en français c’est émouvant.

Dans les mots ému et émouvant, on a le mot « mouvement ». En anglais aussi, il y a l’idée de mouvements; we are moved.

Un synonyme, c’est « touché ». Quelque chose peut être « touchant. »

 

Quand on est ému ou touché, nos sentiments sont impactés, ils sont affectés ; ça peut être diverses émotions : la tristesse, la mélancolie, la joie, la douleur, le bonheur, le bien-être. Parfois, on pleure de joie. On peut avoir des larmes de joie. C’est un mélange d’émotions différentes.

« On peut avoir des larmes de joie.»

Quand je pense à ma grand-mère qui est décédée, je suis triste, mais je peux être reconnaissante de l’avoir eu dans ma vie. Je suis reconnaissante des enseignements qu’elle m’a donnés. Je suis reconnaissante des moments passés avec elle.

La reconnaissance peut prendre le pas, peut prendre le dessus sur la tristesse et nous laisser un goût plus doux au lieu de l’amertume.

Ma grand-mère maternelle était aussi ma marraine. Le parrain et la marraine, ce sont les protecteurs. J’étais sa filleule.

 

J’en profite pour ajouter du vocabulaire, tant qu’on y est.

VOCAB : le parrain /la marraine– the godfather, the godmother; le filleul / la filleule – godson, goddaughter

 

Pourquoi je commence avec cette introduction ? C’est parce que comme je dis toujours, pour moi la connexion émotionnelle qu’on a avec une langue, c’est le facteur numéro 1 qui impacte sur notre apprentissage. Je reviendrai sur ce point plus tard.

« La reconnaissance peut prendre le pas, peut prendre le dessus sur la tristesse et nous laisser un goût plus doux au lieu de l’amertume.»

Le journal de Gratitude de Michelle

Heart of English

2. The Gratitude Journaling Experience

Pour le moment, je veux parler du programme de Michelle. Elle nous a en parlé en détail dans l’épisode 20. Je ne tiens pas à me répéter, mais je vais décrire brièvement le programme.


C’est un programme d’une semaine. C’est pour les apprenants de l’anglais. C’est vrai que dans mon cas, j’ai un niveau avancé en anglais, alors je ne peux pas parler de l’expérience en tant qu’apprenante de niveau intermédiaire, par contre d’autres participants avaient un niveau intermédiaire, donc je peux commenter sur ça.

Le but de ce programme, c’est d’améliorer ses compétences écrites grâce à la tenue d’un journal de gratitude. Tenir un journal de gratitude, ce n’est pas écrire un texte structuré et scolaire. Vos entrées de journal peuvent être structurées, ce que je veux dire c’est que vous être libre d’écrire comme bon vous semble.

VOCAB : comme bon vous semble – as you think best

C’est l’écriture libre. On s’en fiche de la justesse. On s’en fiche des erreurs. Le journal de gratitude, c’est pas la perfection. C’est être libre de s’approprier la langue et ne pas avoir peur de la relecture. Il n’y a pas de jugement.

 

VOCAB : on s’en fiche – we don’t care

« C’est l’écriture libre. On s’en fiche de la justesse. On s’en fiche des erreurs. Le journal de gratitude, c’est pas la perfection.»

Par contre, on peut prendre le temps de chercher des mots, d’utiliser des couleurs, des photos…

Michelle écrit très bien à la main. Allez-voir son compte Instragram, sa calligraphie est magnifique. Moi, personnellement, j’avais choisis de taper sur l’ordinateur parce que c’est un outil qui me correspond. J’ai ouvert un Google doc, j’ai ajouté de belles photos, des couleurs, etc. Et surtout, j’ai dédié au moins 30 minutes tous les matins à ce projet. C’était un vrai moment de plaisir et j’étais triste quand le programme a fini.

Comment ça se passe concrètement son atelier ? Quand je l’ai fait en novembre, ça durait une semaine. Après les retours, elle a décidé que la prochaine fois, ça durerait deux semaines.

Avant de commencer, on a un joli livret avec des informations sur comment tenir un journal de gratitude. Puis, pendant une semaine, les participants partageaient une entrée de journal sur une appli. Michelle propose des idées de thèmes, ça c’était bien parce que je pensais que le journal de gratitude c’était seulement : Je suis reconnaissante pour….

VOCAB : une appli –an app

Mais elle propose des thèmes ciblés, et ça c’était très utile, rien que d’y penser j’ai des frissons.
Des exemples : qu’est-ce que vous appréciez de la saison l’automne ? Ou qu’est-ce que vous appréciez chez un proche ? Nommer 3 choses dont vous êtes fiers aujourd’hui…

C’était bien d’avoir des idées de thèmes sur lesquels écrire et j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire, à réfléchir à ces thèmes-là. J’ai vraiment ressenti la gratitude. 

« Ce que j’ai préféré dans cet atelier, c’est lire les entrées des autres participants.»

Mais, en fait, je vais vous dire ce que j’ai préféré dans cet atelier. C’est lire les entrées des autres participants.

J’ai envie de pleurer quand j’y pense. J’ai d’ailleurs pleuré en lisant certains textes.

Imaginez si ça vous arrive de pleurer en regardant un film. Moi, ça m’arrive facilement. Mais, là c’est beaucoup plus émouvant parce que c’est réel. On est bombardé quotidiennement d’informartions d’événements terribles qui se passent sur notre planète : des guerre, des tremblements de terre, des meurtres, des crises financières, la misère, les maladies…  Mais la semaine de l’atelier, j’étais bombardée de messages positifs. Pas positif genre « gnangnan ».

VOCAB : gnangnan – soppy, corny

C’était des messages, des textes émouvants et authentiques.

J’ai envie de partager le souvenir d’une des participantes en préservant son identité. Ce sera pas le texte exacte parce que je ne l’ai pas sauvegardé. Je vous raconterai en gros ce que ça disait.


C’était en anglais. Il y avait des fautes dans le texte, mais comme je vous l’ai dit, on s’en fout des erreurs. C’est le message qui compte.

Michelle a tout compris. La langue, pour l’apprendre il faut se concentrer sur le message. Plus on se concentre sur le fond, au lieu de se concentrer sur la forme, plus on apprend. Tous les grands linguistes le disent. C’est pour ça que le contexte est si important.
Michelle a trouvé la technique parfaite pour arriver à nous faire oublier la barrière de la langue.

VOCAB : le fond et la forme – the content and the form

« La langue, pour l’apprendre il faut se concentrer sur le message.»

 

Cette participante a écrit au sujet de sa mère. Sa mère était décédée et c’était assez récent. Cela faisait 1 ou deux ans. Elle était très proche de sa mère. Et comme ce jour-là, c’était l’anniversaire de cette participante, sa mère lui manquait encore plus.

Sa mère avait l’habitude de lui offrir un cadeau pour son anniversaire. Ma mère est comme ça aussi. Elle ne manque jamais un anniversaire.

Ce jour-là, par hasard, cette femme a trouvé une enveloppe dans le tiroir de son bureau. Elle l’a ouverte et c’était une carte d’anniversaire de sa mère. Un anniversaire qui datait de quelques années. Et dans cette carte, il y avait un billet, un billet qu’apparemment elle avait oublié.

Alors elle est sortie en ville, elle a fait les magasins et elle s’est acheté un cadeau avec ce billet. C’était comme si sa mère était là et qu’elle lui offrait quelque chose.

 

Fin de l’histoire.

C’est une histoire touchante. Le soir, je l’ai racontée à mon copain. Lui, aussi était touché.

La gratitude, c’est contagieux. Ça se transmet.

 

Un jour, j’ai écrit ce que j’appréciais chez mon compagnon, le soir je lui ai lu le texte et il a été très touché. Vous voyez, le journal a des répercussions sur les autres aussi, pas que nous.

Je vous invite à écrire un journal de gratitude en français, et si possible de faire l’expérience avec d’autres personnes pour partager votre gratitude.

 

Lors de l’atelier, on a eu un retour linguistique. Chacun de nous a choisi un texte que Michelle a corrigé. Elle les a corrigés et aussi elle nous a donné un retour, des explications. Grâce à cet atelier, elle a su nous aider sur les deux niveaux :

          Le niveau linguistique

          Le niveau d’appropriation de la langue (je vais développer sur ce point)

 

Si vous voulez apprendre à tenir un journal de gratitude, elle propose un mini-cours, un petit atelier qui aura lieu ce dimanche en ligne, allez sur mon site ou sur le sien pour plus d’infos. Le lien sera dans la description de l’épisode.

Oui, c’est en anglais, pas en français, mais ça peut vous donner les bases. Et puis, si vous connaissez quelqu’un qui apprend l’anglais, et qui cherche un moyen d’apprendre un peu différent, alors partagez l’info.

3. Le niveau d’appropriation

Rappelez-vous, pour moi la connexion émotionnelle qu’on a avec une langue, c’est le facteur numéro 1 qui impacte sur notre apprentissage.

Ça va au-delà de la motivation je trouve.

Est-ce qu’on apprécie les moments qu’on passe quand on utilise une langue ?


Il y a rien de plus intime qu’une langue parce que nos pensées sont construites avec une langue. On est capable de mettre des mots sur des émotions.

En 2017 en Argentine, j’ai fait une recherche sur l’apprentissage d’une langue. Je voulais comprendre comment aider mes étudiants à penser dans la langue cible au lieu de traduire leurs pensées de la langue maternelle à la langue cible. C’était quand je travaillais à l’université de Buenos Aires.

VOCAB : la langue cible – the target language

Réussir à penser dans une langue qui n’est pas sa langue maternelle, c’est un accomplissement et c’est un grand pas dans l’apprentissage. Je me suis demandé, à quel niveau linguistique, est-ce qu’on pense dans une langue étrangère ?

Et j’ai réfléchi aux niveaux de langue. Je parle du niveau linguistique Est-ce que votre niveau est débutant (A1 – A2) , intermédiaire (B1 – B2) ou avancé (C1 – C2) ?

En observant mes étudiants, je me suis rendu compte qu’il y a pas un niveau déterminé pour commencer à penser dans une langue. Il y a pas de règle stricte. On peut avoir un niveau avancé et ne pas penser dans la langue. On peut maîtriser une langue comme on utilise un outil qui est extérieur à nous. Il suffit de traduire ses pensées.

Alors, j’ai imaginé qu’il y avait une autre échelle de niveau : le niveau d’appropriation de la langue.

A quel point, est-ce que j’accepte que la langue fasse partie de moi ?

C’est pour ça que je dis souvent : apprendre une langue, ce n’est pas seulement maîtriser la linguistique, c’est accepter de changer son identité.

On est pas la même personne dans toutes les langues. La langue est un cadre, un moule qui nous permet de construire nos pensées.

VOCAB : un cadre – a frame ; un moule – a mould, a baking pan

Alors, selon mon opinion, si on invite la langue à nous permettre d’exprimer des émotions fortes, personnelles, intimes on ouvre la porte à cette langue. On lui permet de faire partie de nous de façon plus profonde.


Pourquoi l’atelier de Michelle est si génial ?
La tenue d’un journal de gratitude dans une langue étrangère nous permet de développer une relation plus profonde, plus authentique et plus positive avec cette langue.

Pour le prix d’un cours particulier, j’ai eu une expérience d’une semaine où j’étais sollicitée en anglais, où je pratiquais plusieurs compétences (la lecture, l’écriture, la compréhension orale et la production orale).

J’ai découvert ce que c’est la tenue d’un journal de gratitude : une compétence pour la vie. Et puis, j’ai rencontré des gens de manière différente.

 

Voilà, je vais terminer là.

 

Et vous, est-ce que ça vous tente ?

« Apprendre une langue, ce n’est pas seulement maîtriser la linguistique, c’est accepter de changer son identité.»

This is a 1 hour vocabulary lesson in FRENCH based on the EPISODE 22 of my podcast Connect 2 French.

Découvrez mes mini cours digitaux à $5

Ideal for independent learners of French who are looking for guided activities.

 

Language level: pre-intermediate and Intermediate
It’a also a good revision tool for Advanced learners

 

The pack contains:
* a booklet with detailed instructions

* 1 hour vocabulary lesson in French (in a video or in an MP3 format to listen on the go).

* a vocabulary list with translation in English.

* a quiz to practise and a chance to post your own sentences in the forum for me to correct.

J’espère que ce pack vous sera utile 😉

Nolwenn Gautier

Prof de français depuis 2010

Ici, je vous propose de réfléchir à  comment développer une relation positive avec le français et les langues en général.

Je vous propose aussi tout un tas de ressources pour apprendre le français.

Si vous appréciez le contenu que je propose, vous pouvez me soutenir en m’offrant un café.
Merci pour votre soutien !

MES FAVORIS
LES CATEGORIES
TRANSCRIPTION

Reçois les transcriptions des épisodes directement dans ta boîte mail.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x