French podcast Connect 2 French

Episode 27 La VF: la version française

Join my Free vocabulary session on March the 5th

Master French conjugation for Irregular verbs

Ep 27 – La version française : la VF

 Introduction

 

Le doublage est le sujet de cet épisode. Je parle du doublage en France. C’est très courant, mais qu’est-ce que ça fait de voir un film doublé ?

VOCAB :  le doublage – dubbing

J’ai grandi avec des séries et des films américains doublés en français. C’était normal et je m’y étais complètement habitué. Maintenant, c’est quelque chose que je ne supporte plus ou presque plus. Cela semble si peu naturel, et pourtant c’est toujours une option très populaire en France. On le voit dans les programmes des séances au cinéma où l’option VF est très fréquente.

Quels sont les avantages et les inconvénients du doublage ? Parlons-en.

VOCAB :  supporter –

 

Qu’est-ce que la VF ?

La VF, c’est la version française, alors version française de quoi, vous allez me dire ? Et bien, de film ou de séries. C’est-à-dire si on parle de cinéma ou de séries, et bien il s’agit du doublage en français.

L’opposé de la VF, c’est la VO, la version originale, qui peut être sous-titrée.

Donc, les films sont doublés avec des voix françaises. C’est une pratique qui se fait dans beaucoup de pays, mais pas tous.

L’avantage de la VF, c’est que les gens qui ne parlent pas la langue originale du film, peuvent suivre le film, ils peuvent accéder au contenu.

 

La bonne parade, pour éviter la VF, ce sont les sous-titres.

 

Grâce aux sous-titres, on peut avoir la langue originale tout en comprenant le contenu. Mais encore faut-il pouvoir les lire. Les gens qui ont des problèmes de vue, comme ma maman par exemple, ne peuvent pas les lire, et donc, je suis bien contente que ma maman puisse suivre des films ou des séries étrangères en VF.

 

C’est étrange d’ailleurs les VF parce qu’un doubleur peut doubler plusieurs acteurs, ou bien un acteur peut être doublé par différentes voix. C’est une sensation bizarre. Juste avec l’exemple de Friends, la série, en français on dirait « F-R-iends » on peut illustrer ces deux phénomènes :

 

(1) le personnage Chandler avait la voix de Bruce Willis. Bruce Willis, c’est-à-dire que l’acteur Bruce Willis avait la même voix que (Matthew) Perry, l’acteur de Chandler et

 

(2) certains personnages de la série ont changé de voix à la 8ème saison je crois. Apparemment, les acteurs doubleurs voulaient une augmentation. Les producteurs ont refusé et ont employé d’autres doubleurs pour 3 des personnages.  C’était très étrange, il a fallu s’habituer aux nouvelles voix.

 

Cela dit, c’est quand même moins étrange que n’avoir qu’une seule voix pour tous les personnages d’un film. Par exemple, en Lettonie, quand il était interdit de voir des films américains, à cause de l’union soviétique, ils regardaient des films de manière illégale et ils étaient doublés par un homme, par une personne. Tous les personnages avaient la même voix. C’est un peu comme un livre-audio où une voix lit tous les dialogues.

 

En France, la VF c’est très commun.

 

En fait, il existe une loi qui oblige les chaînes de télévision (nationales au moins) à proposer tous les programmes en français. Alors, maintenant avec la télévision numérique, on peut changer la langue. Mais avant, donc pendant toute mon enfance, même plus, jusqu’à ce que je commence mes études, j’avais pas accès aux sous-titres, donc tout était en français. Je regardais tous les programmes en français.

 

D’ailleurs c’est intéressant, parce que si on compare le niveau d’anglais général d’un pays avec la proposition des films en langue originale à la télévision, on se rend compte de l’impact sur l’acquisition des langues, et surtout de l’anglais. Donc, les Allemands par exemple, ils ont en général un meilleur niveau d’anglais que les Français. Je suis sûre qu’il y a beaucoup de facteurs qui expliquent ce phénomène, mais l’un d’entre eux, selon moi, c’est parce que les allemands sont plus habitués que nous à la VO, c’est-à-dire la Version Originale.

 

Aujourd’hui, ici en France, au cinéma, les films sont proposés plus souvent en VF qu’en VO.

Surtout dans les petites villes et à la campagne.

 

Une anecdote assez drôle, j’ai des amis qui sont allés voir « Joker » en VF, Joker de Todd Phillips qui est sorti en 2019. Je leur ai dit : Quoi !!! Oh non !!!! Mais non, mais Joaquin Phoenix, et le rire de Joaquin Phoenix, mais vous avez perdu au moins 50% de la qualité du film sans la performance vocale de l’acteur. C’est mon avis, je respecte les préférences des autres, des gens préfèrent la VF.

 

Un avantage certain, c’est qu’ils peuvent apprécier l’image davantage s’il n’y a pas besoin de lire les sous-titres. Ils remarquent peut-être plus de détails. Ou bien, s’ils lisent lentement, c’est frustrant de ne pas pouvoir tout comprendre. Mon amie Leanne qui est Malaisienne, elle est l’invitée d’un de mes épisodes précédents me parlaient des sous-titres en Malaisie qui prennent la moitié de l’écran parce qu’il y a les sous-titres en plusieurs langues.

 

C’est vrai que personnellement, la VF pour moi ce n’est plus le même film. Cela dit, j’ai une confession à faire.

 

Parfois, j’aime la VF

Je dois avouer que, par exemple, les films que j’adorais quand j’étais jeune, ça me dérange pas de les voir en VF parce que je les ai connus et aimés comme ça, mais je préfère quand même la VO.

VOCAB :  avouer –  to admit

 

Aussi, les dessins animés, ça me dérange pas s’ils sont en français parce que c’est pas pareil que des acteurs dans un film. Un acteur, il a des expressions de visage, une voix particulière, et surtout le pire de la VF, ou de n’importe quel doublage, c’est quand les mouvements des lèvres ne sont pas en accord avec le son. Donc avec un dessin-animé, ça a beaucoup moins d’importance.

 

Mais, il faut dire quand même que le manque de synchronisation peut apporter un aspect comique, et ça j’aime ! Mais c’est drôle qu’avec des films nuls. Par contre avec le Joker, ça me ferait pas marrer (marrer, c’est un mot d’argot qui veut dire « rire »).

VOCAB :  nul – rubbish ; marrer –  laugh

 

Qu’est-ce que je veux dire par films nuls ? On les appelle les nanars. Un nanar est, dans le registre familier, un film qui possède tant de défauts qu’il en devient involontairement ridicule et comique. Je pense par exemple aux vieux films d’arts martiaux où la voix française est très comique.

 

Il faut aussi noter que les lois au niveau des restrictions de langage sont différentes. Donc, dans certains films, les traducteurs ont pris plus de liberté dans le choix des mots. Des dialogues peuvent être plus grossier en français qu’en anglais.


Un exemple concret : Dirty Dancing. Lorsque le père découvre que sa fille passait du temps avec les danseurs, il lui dit : take off the make-up off your face before your mum sees you. Mais en français il dit : enlève ce maquillage, tu as l’air d’une pute.

C’est différent quand même….

 

Bref, pour les films que j’adorais quand j’étais jeune, les dessins animés ou les nanars, j’accepte la VF.  Mais, sinon je suis catégorique, en VO, en version originale s’il vous plaît.

 

Je dis ça, mais c’est pas complètement vrai. Il y a une série que je préfère doublée, c’est Malcom in the middle, mais pas doublée en français, doublée en espagnol. La voix de la mère est très drôle en espagnol. Je regardais ce programme quand je vivais à Buenos Aires.

 

C’est marrant parce qu’en Argentine à la télé, il y avait beaucoup de Versions doublées en espagnol, mais en espagnol mexicain, pas en espagnol argentin.

 

C’était parfois insupportable, mais je ne peux pas nier le fait que ça m’ait aidée à m’améliorer en espagnol. Je parlais déjà anglais, donc je me disais, au moins j’apprends quelque chose si je regarde la version doublée. Ce qui me surprenait, c’est qu’il y avait des pubs à la télé, en tout cas des annonces de programmes qui avait pour but de démontrer que les versions doublées étaient mieux qu’avec la version originale.

 

Par exemple, il y avait une annonce : Ce soir à 20h, regardez Grey’s anatomy, et là on voyait un extrait de scène en VO, donc en anglais avec les sous-titres, puis la scène doublée, et là ils disaient : vous voyez, c’est mieux en VE parce que vous pouvez vraiment apprécier le jeu d’acteur. En lisant les sous-titres, on perdait trop du visuel, c’est ce dont  je parlais tout à l’heure. C’est une habitude à prendre les sous-titres je pense, une fois qu’on est habitué ça va.

VOCAB :  tout à l’heure : a bit earlier or a bit later – à ne pas confondre avec : à tout à l’heure : see you later

 

Parlons un peu de l’humour dans les films et les séries.

 

D’ailleurs dans mon épisode avec Sean Hopewood, qui est traducteur et parle je ne sais combien de langues : l’anglais, l’espagnol, le français, l’arabe, il apprend le chinois, je me rappelle plus du reste. Mais, en tant que traducteur, il disait qu’effectivement, traduire l’humour, c’est très difficile. L’humour est tellement culturel, basé sur des jeux de mots souvent, comment tu fais pour traduire ? Il a donné l’exemple des Simpson.

Je pense aussi à la série Friends parce que j’ai vu cette série dans les deux langues.

 

Et en fait, j’ai regardé Friends en français, quand j’étais jeune, et c’était drôle. J’aime bien, mais il y a certaines blagues qui n’étaient pas drôles, ou qui n’étaient pas vraiment des blagues. Et plus tard, quand je l’ai vu en anglais, j’ai compris pourquoi. En fait, c’était soit impossible à traduire, soit ils ont mal traduit.

Mais c’est aussi qu’il y a la contrainte des lèvres, des mouvements des lèvres, des pauses, des expressions de visage. Puisque l’anglais en général, c’est plus rapide que le français.

 

On peut prendre l’exemple des nombres même : quatre-vingt-dix-sept, hein c’est plus long à dire que ninety-seven. Donc, s’ils veulent que les mouvements des lèvres correspondent, il faut faire des choix je pense au niveau du contenu des phrases. La traduction de toutes les blagues dans cette série-là, c’est très difficile. Et c’est une des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup d’admiration pour les traducteurs.

 

Alors avant de vous quitter, je dois vous parler du film Le grand détournement, qui est entièrement construit avec le doublage, hein ! C’est un film français. Je mettrai le lien de la bande-annonce sur le blog où vous pouvez trouver la transcription complète du blog aussi, donc c’est sur mon site internet. Et, qu’est-ce que j’allais dire ? Oui, ce film, attention pour comprendre vraiment, c’est un niveau très avancé, c’est de l’humour, c’est difficile à comprendre mais je vous mets quand même le lien parce que c’est intéressant culturellement.

C’est fini pour aujourd’hui ! Ne manquez pas le prochain épisode qui sera un épisode Bonus sur le mot « doublage », doubler, et tous ses usages…

 

Petit rappel : il est encore temps de rejoindre le défi des 30 jours pour le mois de mars et mon cours gratuit le 5 mars 

This is a 1 hour vocabulary lesson in FRENCH based on the EPISODE 22 of my podcast Connect 2 French.

Découvrez mes mini cours digitaux à $5

Ideal for independent learners of French who are looking for guided activities.

 

Language level: pre-intermediate and Intermediate
It’a also a good revision tool for Advanced learners

 

The pack contains:
* a booklet with detailed instructions

* 1 hour vocabulary lesson in French (in a video or in an MP3 format to listen on the go).

* a vocabulary list with translation in English.

* a quiz to practise and a chance to post your own sentences in the forum for me to correct.

J’espère que ce pack vous sera utile 😉

Nolwenn Gautier

Prof de français depuis 2010

Ici, je vous propose de réfléchir à  comment développer une relation positive avec le français et les langues en général.

Je vous propose aussi tout un tas de ressources pour apprendre le français.

Si vous appréciez le contenu que je propose, vous pouvez me soutenir en m’offrant un café.
Merci pour votre soutien !

MES FAVORIS
LES CATEGORIES
TRANSCRIPTION

Reçois les transcriptions des épisodes directement dans ta boîte mail.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x